“séances en région parisienne
et aquitaine/ séances en ligne”
06 38 62 82 98
Retour
Secrets d'harmonie

Les défauts des autres (ou les nôtres)

Les défauts des autres (ou les nôtres)

1 – L’effet miroir

Si je vous dis que nous sommes tous des miroirs, autant vous que moi, est-ce que ça vous parle ? Si je vous dis que ce que nous reprochons aux autres, ce sont des défauts que nous avons eus ou que nous avons encore, des défauts contre lesquels nous luttons, ou pas, ou plus… Si nous remarquons ces défauts, c’est parce que nous les connaissons. Sinon, ils ne nous feraient ni chaud, ni froid… Nous ne les verrions même pas… Mais lorsque nous les remarquons et qu’ils nous énervent au plus haut point, c’est que nous luttons contre eux et que nous n’aimons pas cette part de nous…

2 – Ce que l’on ressent

C’est difficile à admettre, n’est-ce pas ? Surtout au moment-même où nous sommes excédés. La personne qui oserait nous parler de cet effet miroir pourrait vraiment s’exposer à nos foudres… On lui dirait alors que c’est trop facile, qu’elle ne fait que retourner la situation, qu’elle refuse les critiques et on lui en voudrait. C’est compréhensible… Quand on en a gros sur la patate, on n’a pas envie de se prendre un coup de miroir dans les yeux… A ce moment précis, on a juste besoin de dire à l’autre ce que l’on a sur le cœur et on a bien raison de le faire… C’est tellement important, voire salvateur, de faire sortir les mots avant qu’ils ne se transforment en maux…

3 – Quand l’émotion est forte

Alors que faire ? Critiquer l’autre ? Ou bien s’en abstenir sous prétexte que nous avons ce défaut en nous ? Je vous ferais une réponse de Normande. 

Autorisez-vous à dire ce qui ne va pas… C’est une façon de vous accorder de l’importance, ce que l’on oublie souvent de faire… Acceptez de ne pas être la personne parfaite, toujours d’humeur égale… Comprenez que votre seuil de tolérance peut fluctuer car vous êtes humaine et c’est ainsi… Vous avez le droit de vider votre sac sans vous en vouloir pour autant.

Mais s’il vous plait, profitez de l’émotion qui a été réveillée en vous pour prendre conscience de cette partie de vous que vous détestez… Le mot peut vous paraître fort, mais si vous ressentez tellement de colère, c’est bien que l’émotion est forte pour vous… C’est quelque chose que vous n’aimez vraiment pas en vous, que vous rejetez… et ce n’est pas bon pour vous de rejeter une partie de vous-même…

4 – Seul l’amour guérit

Ce qui est bon pour vous, c’est de vous aimer, d’aimer toutes ces parties de vous … Car c’est ensemble qu’elles forment la personne que vous êtes. Que serait la lumière sans le contraste de l’ombre ? Que feriez-vous sur terre si vous étiez des dieux et des déesses ? Et est-ce que Dieu serait parfait s’il vivait sur terre ? Mais c’est une autre question ! 

Nous sommes là pour évoluer, certes, mais nous avons toute notre vie pour le faire… un pas à la fois… dans l’amour de soi… Car à trop brusquer les choses, à trop focaliser sur nos défauts, au lieu de les faire fuir, nous les ferons grossir.

Vous l’avez compris, la solution pour mieux supporter vos défauts et ceux des autres, et bien c’est de leur apporter votre amour… car seul l’amour guérit…

Votre tâche la plus longue et la plus passionnante aussi, c’est d’apprendre à vous aimer de manière inconditionnelle, avec vos qualités et vos défauts. Plus vous accepterez vos propres défauts, plus vous accepterez ceux des autres. Et votre relation avec vous-mêmes et les autres s’apaisera…

Comme le dit si bien Doreen Virtue, « La paix advient en se souvenant que seul l’amour est réel. »

Prenez contact