“séances en région parisienne
et aquitaine/ séances en ligne”
06 38 62 82 98
Retour
Secrets d'harmonie

L’équilibre, clé d’une vie heureuse

L’équilibre, clé d’une vie heureuse

Un domaine qui prédomine

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir happé(e) par un domaine de votre vie ? Vous est-il déjà arrivé de vous demander si vous alliez même avoir assez d’énergie pour donner tout ce que vous jugiez important de donner à vos enfants ou bien encore dans votre travail ?

Dans ces moments-là, non seulement on n’est pas content de soi, parce que plus on en fait, plus on a l’impression de ne pas en faire assez, mais en plus on s’oublie. Toute notre énergie part dans un seul domaine, et quand on se demande si on donne assez, finalement on se retrouve dans le trop… car on a ouvert les vannes sans maîtriser ce qui sortait de nous et à la fin on se retrouve en manque d’énergie pour tout le reste. Mais on se dit qu’on n’a pas le droit de demander plus, qu’on n’a qu’à être plus performant(e), et dans cet engrenage on finit par se perdre, obnubilé(e) par ce désir de donner le meilleur de soi-même, en s’oubliant « soi m’aime »…

Une phase de la vie

Ça vous parle ? Ça vous est déjà arrivé de tout donner dans un seul sens et d’oublier le reste ? Moi aussi je suis passée par là. A moi aussi il m’est arrivé de me laisser happer par un seul aspect de mon Être qui brusquement a pris toute la place. Ça s’est passé quand je suis devenue maman. J’attendais ça depuis tellement longtemps ! Comme beaucoup de parents, j’ai oublié tout le reste et je me suis laissé absorber par les débordements émotionnels et la puissance de sentiments que ma fille a réveillés en moi. Elle est devenue mon unique priorité. D’un jour à l’autre, ma vie s’est organisée uniquement en fonction d’elle. Et puis à un moment, je me suis sentie étouffer. J’avais pris un congé parental et je vivais loin de mes proches, maman à 300%, centrée sur ma fille et totalement coupée de mes envies personnelles. Est-ce qu’à ce moment-là de ma vie j’étais épanouie ? J’ai bien peur que non. Je n’avais perdu ni mon sourire ni ma joie de vivre, mais j’avais mis entre parenthèses tous les autres aspects de mon être. Et ce déséquilibre, je l’ai senti grandir en moi jusqu’à ce qu’il frappe fort et que je me décide à me redonner une place dans ma vie.

Retrouver son équilibre

Alors ce que je vous dis là, ce n’est pas de vous focaliser sur votre équilibre au point de ne pas vous investir en tant que parent… non, sûrement pas… Un bébé ou un enfant en bas âge est totalement dépendant de ses parents. Il a vraiment besoin de soins et d’amour. Il a besoin de sentir que ses parents sont là pour lui. Mais peu à peu, à mesure qu’ils deviennent plus autonomes, il est bon de montrer à nos enfants que nous avons notre propre vie intérieure et extérieure, aussi, avec des envies, des activités qui nous font vibrer, des amis avec qui nous aimons échanger…. Bref, il est bon de doucement se recentrer sur soi et de rééquilibrer tous les domaines de sa vie, car c’est comme cela que nous pouvons offrir à nos enfants des parents épanouis qui savent passer du temps avec leurs enfants mais qui savent aussi soigner leur jardin secret et se nourrir à travers leurs passions, leurs relations et mener une vie équilibrée… Car nous ne sommes pas que des parents… Tous les aspects de notre Être ont besoin d’être nourris et l’équilibre est vraiment une des clés essentielles pour une vie heureuse.

Un choix difficile

Au moment où vous avez fait le choix de tout donner dans votre travail ou auprès de vos enfants, vous aviez l’impression que vous deviez le faire, c’était la meilleure chose à faire à ce moment-là et il n’y a pas matière à vous en vouloir. Quoi que l’on fasse, il y a toujours des avantages et des inconvénients et ça ne sert à rien de revenir en arrière. Par contre, à un moment il est important de décider de rééquilibrer sa vie et de s’octroyer du temps pour se faire du bien et nourrir son Être dans son intégralité. Alors comment savoir que le moment est venu de cesser de tout donner dans un sens ? Comment savoir à quel moment le rééquilibrage est juste et adéquat ? Comment savoir que c’est le moment d’opérer des ajustements dans sa vie ? Vous me direz, le choix est cornélien. Mais le mental n’a rien à faire dans tout cela. Le vrai baromètre, c’est se poser et de s’interroger sur son ressenti. Ce qui importe, ce n’est pas de se demander si un tel aurait fait ça et à quel moment le faire. Chacun est différent et la norme n’est là que pour nous faire stresser ou nous culpabiliser. Je vous encourage plutôt à vous demander : Qu’est-ce qui me ferait du bien ? Qu’est-ce qui m’allègerait ? Qu’est-ce qui me rendrait la vie plus douce ? Est-ce que je ressens un manque ou une frustration ? Est-ce qu’il est temps pour moi de changer de mode de fonctionnement ou d’opérer des réajustements dans ma vie ?

Les différentes facettes

Parce qu’en vous il n’y a pas que le papa ou la maman. Il y a aussi l’ami(e), l’amant(e), le professionnel(le), le fils ou la fille aussi, et puis il y a l’homme ou la femme dans sa globalité, votre âme, votre essence, ce qui vous fait vibrer, ce qui vous anime, vos valeurs, vos passions, vos désirs, vos envies… tout est à prendre en compte si vous voulez tendre vers l’équilibre. L’équilibre, c’est une harmonie entre les différentes facettes de votre Être. L’équilibre, c’est une clé essentielle au bonheur. Et pour y accéder, ce n’est pas si compliqué. Il suffit juste de rester attentif(ve) aux éventuels signaux de mal-être, d’écouter la voix de son cœur et de faire preuve de bienveillance envers « soi m’aime ».

 

Prenez contact